lundi 16 juillet 2018

Tiziana

Son accent va vous faire fondre
et quand Tiziana vous raconte
les subtilités
du fondant
de sa mozzarella d'enfance
c'est un peu comme
si vous étaliez du beurre
sous le nutella
genre
supra fondant.
Oui mais en plus
Tiziana a juste ce qu'il faut de piquant
pour que vous vous retrouviez illico
plongé
dans un monde
aussi étonnant
que savoureux

à deux pas.
Ecoutez la beauté de l'Italie
en sons
en mots
en accents
en deux minutes ici.
Et entendez comme notre invité de Francosphère
Coréen
rebondit
sur tous les liens
créés entre les saveurs
et nos souvenirs d'enfance
dans "Karukorea" à écouter là.
Photographie © Anne Bonneau

lundi 9 juillet 2018

Babette

C'est pas que j'ai la caboche dure
c'est juste
que ça me parle pas moi
le goût
du fruit
du cacaoyer.
Vous connaissez, vous?
Alors
en se léchant les babines
Babette explique
son goût d'enfance
volé au fond du jardin.
Tous ceux qui ont eu la chance
de grandir sous les tropiques
comprendront ce goût
qui n'est que les prémices
du chocolat que l'on sait
-ou pas à en croire Babette!-
écoutez-la en deux minutes ici
et entendez comme notre invité de Francosphère
Jean-Luc Raharimanana
se souvient alors
de sifflet de sucre
qui pas plus
ne résonne
en souvenir
dans mon imaginaire du nord
mais en rêve émerveillé
ça oui!
Ecoutez-le dans "Mal à Mada" là!
Photographie © Anne Bonneau

lundi 2 juillet 2018

Finlay

Si vous vivez au Kerala
vous ne connaissez que cela.
Partout ailleurs
pas sûr...
Sauf
si vous vivez à l'île Maurice
(non non, ces destinations ne sont pas choisies juste pour vous faire bisquer rêver!)
Ce goût-là
le goût d'enfance de Finlay
très franchement
je ne me réveillerais pas la nuit
pour en manger...
C'est pas que c'est pas bon
mais bon
mais bon mais bon
là n'est pas la question!
Car Finlay lui
se réveillait la nuit
et pas par envie
pour en manger
de ces trucs-là
que ça lui reste
en travers de la gorge?
en tout cas
jusqu'à aujourd'hui!
Ecoutez-le en deux minutes ici
et entendez comme le chanteur Grand Corps Malade
rebondit sur cette petite madeleine
avec toute la sensibilité
et l'intelligence
qui le caractérise
c'est dans "Des mots pour un bien"
à écouter là!
Photographie © Anne Bonneau

lundi 25 juin 2018

Sarah

Sarah va hurler quand elle va voir cette image
je le sais.
Pas son genre d'utiliser ces mixtures-toutes-faites
pour son briani d'enfance
qui est devenu
au fil du temps
sa signature.
Oui mais moi
il me faudra encore des siècles
pour faire un briani
digne d'être mangé d’apparaître en photo sur ce blog
alors deux solutions
je m'invite chez Sarah un jour de briani
ou je vous sers cette pochette.
Ok c'est pas si bon.
Et tenez, pour une fois
ce n'est pas un argument qui est ressorti du goût de Sarah
le "c'était meilleur avant"
non
pour elle
c'est peut-être même le contraire.
Ecoutez pourquoi, en deux minutes, là
et entendez comme cette recette
fait saliver
Victor Hugo lui-même
enfin
son interprète
dans "Les vers de la green box" ici!
Photographie © Anne Bonneau

mardi 19 juin 2018

Finlay

Certains goûts d'enfance sont plutôt des odeurs.
Et certaines odeurs peuvent paraître bucoliques
tenez
comme l'odeur de la terre
de Finlay
mais en fait
elle masque
une réalité
autrement moins tendre
mais non moins vivante
et excitante!
Ecoutez-le en deux minutes ici
Finlay a une façon de raconter
qui vous transporte illico!
Et voyez l'écho que fait cette odeur d'enfance
sur celle de Lilan Thuram dans la Francosphère "Thuram dans les cases"
en cliquant là.
Photographie © Anne Bonneau

lundi 11 juin 2018

Stéphanie

Il y a des goûts d'enfance
qui sont juste
des évidences.
Ceux que vous me révélez
sont en fait
très révélateurs
de votre personnalité.
D'aucuns creusent les jours de fête
les mets rares
l'original
la référence culturelle obligée
voire littéraire assumée
Stéphanie elle
rigole
et balance
son fruit
aussi banal
qu'un devoir du soir
aussi barbant aussi
et pourtant
ô combien désirable
aujourd'hui!
Ecoutez-la en deux minutes ici
et entendez comme ce souvenir de rien
fait s'embraser Lenka Hornakova Civade
qui vous fait plonger dans son intimité d'enfance
dans "Derrière le rideau de verre", à savourer là.
Photographie © Anne Bonneau

lundi 4 juin 2018

Bogdan

Chou blanc.
Bogdan reste coi.
Bogdan est le genre de comédien
qui semble se nourrir de mots
plus que de mets.
Bogdan est un beau gars
pas gras du tout
et du coup
quand je lui demande de parler de ses goûts
de ceux de son enfance
rien.
Une odeur oui
une odeur ça me va aussi.
Je serais surprise évidemment
écoutez l'odeur d'enfance de ce cet amoureux des planches
-et du public?-
en deux minutes ici
et entendez comme ce goût-dégoût-plutôt ragoutant pour les uns
fait écho au cinéaste -Roumain aussi!- Cristian Mungiu
dans "Un Roumain palmé" là!
Photographie © Anne Bonneau